Une cérémonie de mariage annulée car son cortège est irrespectueux

Thibaud Philipps, le maire d’Illkirch-Graffenstaden, a pris la décision samedi d’annuler un mariage qui se déroulait au sein de sa commune, en raison des multiples infractions du cortège d’honneur.

Multiples infractions au code de la route, tirs à blanc dans les rues et devant la mairie… Ce samedi après-midi a été particulièrement mouvementé sur la commune d’Illkirch-Graffenstaden dans le Bas-Rhin. Alors qu’un mariage devait être célébré, le maire (LR) Thibaud Philipps a pris la décision d’annuler la cérémonie en raison de ces incidents, initiés par le cortège du mariage.

« J’ai été alerté par des riverains et le centre opérationnel de la police nationale que de forts excès de vitesse avec de grosses cylindrées avaient lieu et que le Code de la route n’était pas du tout respecté », retrace pour 20 Minutes le maire Thibaud Philipps. « Surtout, il y avait des suspicions de coups de feu. »

La police a procédé à l’interpellation de trois individus, dont le porteur de l’arme qui tirait à blanc. L’un des trois est resté en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche.

Une décision « forte »
Selon Thibaud Philipps, il s’agit d’une décision « forte » car « cela montre que lorsqu’on ne respecte pas la loi, on ne célèbre pas le mariage qui est une institution républicaine ». « Il faut respecter les règles à l’extérieur pour bénéficier du service public à l’intérieur », a-t-il encore martelé.

« On peut être festif sans mettre la vie des autres en danger »
« Quand je suis arrivé, la BAC était là et a procédé à l’interpellation de trois hommes du véhicule dont provenaient les tirs à blanc. L’arme a même été retrouvée sur l’un d’eux et d’après mes informations, il serait toujours en garde à vue ce dimanche matin », reprend l’élu. Il a alors pris une décision peu commune : « J’ai voulu annuler la cérémonie. Je ne pouvais pas laisser passer ça. J’estime que quand on ne respecte pas les règles de la République, on ne peut pas bénéficier de ses institutions. »

Encore fallait-il l’annoncer à l’assemblée… Ce qui a été fait une fois que des effectifs supplémentaires de police avaient investi les lieux. « Il devait avoir une trentaine de policiers, j’avais rarement vu ça à la mairie d’Illkirch », explique encore Thibaud Philipps, sans regretter son choix avec quelques heures de recul.

« Au regard de ce que j’ai pu lire sur les réseaux sociaux et des messages que j’ai reçus, je pense plutôt que ma décision fait l’unanimité. »

Sauf peut-être auprès des mariés, de la famille ou encore des invités… « Il n’y a pas eu d’esclandre. De toute façon, vu la forte présence des forces de l’ordre, ce n’était pas possible », précise encore le maire, prêt à annuler d’autres mariages si les événements venaient à se reproduire. « On peut être festif sans oublier de respecter les règles et de fait mettre la vie des autres en danger. »

Les mariés vont désormais devoir reprendre toutes les formalités à zéro pour reprogrammer leur mariage à une date ultérieure.

Like this post? Please share to your friends:
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: