« Pas d’enfants, merci » : l’affiche d’un restaurant fait scandale

Les enfants qui crient dans un espace public, ça peut agacer, surtout lorsqu’on est dans un avion ou au restaurant. En Alsace, une enseigne locale s’est assurée que les clients ne soient pas dérangés par ce genre d’imprévus. Les gérants ont posé à l’entrée, un panneau interdisant l’accès à l’établissement des familles avec des enfants. Cette initiative a particulièrement fait réagir sur les réseaux.

Une famille recalée
Le scandale a éclaté sur Facebook lorsque des clients ont dénoncé la manière de servir de ce restaurant alsacien. À Ribeauvillé, dans le Haut-Rhin, l’établissement Winstub Zum Pfifferhus, spécialisé dans la cuisine locale, a scandalisé une famille. Venus avec leur grand-mère, les enfants ont été refusés par le service du lieu de restauration. Aussitôt rentrée, Chantal Ruh, leur mamie, a immédiatement raconté la scène sur les réseaux.

« Hier (le dimanche 4 décembre, NDLR), mes enfants étaient au marché de Noël à Ribeauvillé. Ils attendaient pour une table à la Winstub Zum Pfifferhus à Ribeauvillé et on a refusé de les servir car il y avait une enfant de 4 ans (ma petite Léa). Ils ont dû quitter la table et Léa qui adore les restaurants s’est mise à pleurer ne comprenant pas la situation »

En effet, après une trentaine de minutes à attendre, la petite famille a été informée par une des serveuses de l’établissement qu’ils ne pourraient pas être servis puisqu’ils étaient accompagnés par des enfants. En sortant du restaurant, Chantal Ruh a tenté d’interpeller les gendarmes, sans succès.

« J’ai interpellé les gendarmes présents au marché, mais ils m’ont dit que l’affaire serait renvoyée au parquet, que cela prendrait beaucoup de temps et que la plainte serait sans doute classée sans suite »

Une solution pour éviter les mal-élevés
Si la manière de faire peut paraitre extrême, pour la directrice de l’établissement, Bénédicte Langer, c’est entièrement justifié. Elle a pu s’expliquer auprès des Dernières nouvelles d’Alsace, elle a confié que l’affichette avait été installée pendant le marché de Noël qui accueillait ce week-end-là entre 20 000 et 25 000 personnes. Une forte affluence qu’il faut maitriser par tous les moyens, et en particulier les enfants.

« 90 % des enfants sont super mal élevés. Ils touchent à tout, crient, courent, abîment nos décors de Noël, mettent leurs chaussures sales sur les banquettes. »

Reconnaissant sa maladresse, elle a attesté que ce n’était pas une bonne idée de poser ce panneau à l’entrée de son restaurant.

« Je suis d’accord. Je n’aurais pas dû mettre ce mot sur la porte. Nous ne détestons pas les enfants, loin de là. »

Récompensé en 2015 au titre de Winstub de l’année, Bénédicte Langer et son mari Roland ont expliqué qu’ils se gardaient tout de même le droit de refuser les enfants insupportables.

Est-ce légal ?
Bien évidemment, refuser de servir certains clients pour une raison familiale ou en fonction de l’âge des personnes est complètement illégal. C’est une forme de discrimination, par conséquent, une infraction pénale. Le gérant peut être puni jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

En revanche, l’UFC-que-choisir a précisé qu’il est autorisé de refuser l’accès à un établissement accueillant du public si le motif est légitime. Par exemple, en cas de comportement dangereux, déplacé ou refusant certaines normes de sécurité, voire s’il y a un évident manque d’hygiène.

Pour plusieurs restaurateurs d’Alsace, au-delà de la loi, ça n’a tout simplement pas de sens. Après plusieurs années de Covid, les établissements cherchent le public. Jean-Jacques Better, responsable de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) du Haut-Rhin, c’est surtout une décision illogique.

« Toute la profession fait tout pour accueillir les gens, surtout après le Covid, et vous avez des personnes comme ça qui cassent la profession. »

Jean-Jacques Better sur France Bleue

Check Also

Cyril Féraud (Slam) attaque Sophie Davant, France 3 déboussolée !

Cyril Fero fait sensation dans le public. Ce qui pourrait menacer Sophie Davant Le public …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *